domenica 25 ottobre 2015

#unitinéraireaumois: Palerme, entre l'orien et l'occident



Palerme est une ville où il est possible de voir l'union entre l'orient et l'occident  partout, au point que j'ai pensé que celui-là pourrait être le paradis pour un orientaliste. Ses monuments ont un style si particulier qu'il est difficile à rendre l'idée d'une façon appropriée. Donc je compte sur Guy de Maupassant, qui dans sa La vie errante les décrit de cette façon:

Quand on a vu tous ces monuments qui ont, bien qu’appartenant à des époques et à des genres
différents, un même caractère, une même nature, on peut dire qu’ils ne sont ni gothiques, ni arabes, ni byzantins, mais siciliens, on peut affirmer qu’il existe un art sicilien et un style sicilien, toujours reconnaissable, et qui est assurément le plus charmant, le plus varié, le plus coloré et le plus rempli d’imagination de tous les styles d’architecture.  

Il semble une merveille, n'est-ce pas? En effet, c'est comme ça. Avec ce post je voudrais vous proposer un itinéraire à la découverte de quelqu'un des monuments les plus beaux et importants de Palerme, qu'on ne doit pas perdre surtout si on est fascinés par l'orient.


Donc, on part et on va le long de la rue Maqueda en direction des Quattro Canti.


# Saint Cataldo


La première attraction qu'on trouve à droite. Cette petite église se fait remarquer pour son aspect: un parallélépipède avec trois couples rouges. Elle remonte au XIIe siècle et à l'intérieur elle est assez simple et dépouillée, mais le carrelage est ce qu'attirera votre attention.

# La Martorana (Église de Sainte Marie de l'Amiral à la Martorana )


Non, ne continuez pas le long de rue Maqueda, ça ne pas encore le moment. Au contraire allez à gauche de Saint Cataldo, où un clocher à coté d'un très haut palmier vous fait douter d'être encore en Italie. C'est l'église médiévale la plus belle et connue de la ville. À l'intérieur vous trouverez des mosaïcs byzantins, l'abside normande et les fresques en style Baroque, tous ensemble dans le même lieu en harmonie parfaite. Donc, pendant les autres peuples se déclaraient la guerre, ici les Arabes, les Siciliens et les Normands coopéraient pour créer cette merveille!
Curiosité gastronomique: à Palerme l'un des gâteaux les plus connus est les fruits de Martorana, des petits gâteaux en pâte d'amandes à la forme de différents fruits. Son nom vient du fait que ces gâteaux étaient faits par les moines de la Martorana.

# Fontana Pretoria (ou Fontaine de la Honte)


De Place Bellini, où il y a la Martorana, on va à la Fontana Pretoria à travers une petite ruelle. Cette fontaine a été achetée par la ville en 1573 pour dépasser en beauté la Fontaine d'Orion de Messine. Vous vous demandez pourquoi "de la Honte", n'est-ce pas? L'explication est tout-à-fait simple et amusante: la fontaine est animée par des nymphes et des tritons nus. Quand les moines de Saint Joseph des Teatini, devant la fontaine, les virent, elles s'exclamèrent:  "Quelle honte!" Des amis de Palerme m'ont dit qu’un certain temps on a habillé les statues des divinités effrontés.


# Quattro Canti

On va le long de rue Maqueda encore une fois et après quelques pas on arrive aux Quatto Canti, croisement des deux axes de la ville et point de contact des quatre quartiers vieux, Albergheria, Capo, Kalsa et Vucciria. Sur les façades des quatre bâtiments on peut admirer les statues et les fontaines qui représentent les rois espagnoles , les saints et les blasons.

Maintenant tournez a gauche et prenez rue Vittorio Emanuele. En se promenant le long de cette rue on rencontre beaucoup de petits magasins et d'ateliers de toute types.

# Cathédrale de Maria SS. Assunta


 À un certain point, à votre droite, la Cathédrale fait son apparition en tout sa splendeur, une merveille de coupoles, de tours et de voûtes. Devant le portail principal, dans le grand parc, la statue de la patronne de la ville trône, Sainte Rosalia.  On pourrait rester des heures en admirant ce bâtiment si particulier, à l'air presque magique. Une atmosphère donnée par la fusion des différents styles, même ici, mais parfaitement fondus ensemble. A l'intérieur elle hôte le tombeau de Frédéric II et des rois normands et le trésor avec la couronne de Constance d'Aragon.  En outre il y a la possibilité de visiter les toits de la Cathédrale, même pendant la soirée. Regardez attentivement le carrelage: il y a un cadran "à chambre obscure" réalisée en 1801. On a représenté sur lui les signes du zodiaque. A 12 heure, par la lanterne d'une coupole un rayon de soleil qui frappe l'une des signes arrive: il indique la constellation dans lequel on se trouve dans cette précise période de l'année.

On continue notre itinéraire et on se promène encore le long de rue Vittorio Emanuele, en passant à travers Porta Nuova. On va vers le Palais royale, où il y la fameuse Chapelle Palatine, patrimoine de l'humanité.

# Chapelle Palatine


Une merveille dorée qui coupe le souffle quand on traverse la porte de cette chapelle, un autre exemple d'union entre les éléments latins et byzantins. Les murs sont complètement décorés aux mosaics qui représentent les histoires du Nouveau Testament et un immense Christ a le pouvoir de vous faire sentir très petits devant cette grandeur.

Et avec ça on arrive a la fin de cet itinéraire.
Qu'est-ce que vous en pensez?


2 commenti:

Feel free to leave a comment!
I would be glad to know your opinion! ;)
Thank you! :)