Passa ai contenuti principali

Fêtons Saint Catalde à Tarante



Je dis Tarente et je pense: la ville des deux mers, les  îles Cheradi et les couchers de soleil à couper le souffle de le Lungomare. Ceux qui ont été à Tarente au moins une fois  dans leur vie savent  de ce que je parle et ils ont une idée de combien la mer est importante pour cette ville. Sans la mer Tarente se sentirait perdu: la mer a lui donné tout, même son saint patron. Ceux qui sont arrivés ici de la Mer Grande ou ont eu le bonheur de faire un tour en bateau sur les deux mers de Tarente, auraient  remarqué une statue d'un homme aux vêtement  d’évêque à l'entrée du port. Qui est-il? C'est justement saint Catalde, le patron de Tarente.

Tarente de la Mer Grande


Ce moine irlandais est justement arrivé à Tarente par mer au VIIe  siècle et il est débarqué dans le même port qui aujourd'hui abrite les bateaux de la Marine Militaire. La légende raconte que le saint est arrivé à Tarente par volonté de Dieu. En effet, pendant un pèlerinage en Terre Sainte  Catalde  a eu une vision de Jésus qui lui disait d'aller dans une ville victime du paganisme et de la évangéliser, Tarente. Qu'est-ce pouvait faire le bon Catalde  si non obéir diligemment?  Pouvait il peut-etre  remettre des ordres qui venaient de  haut? Bien sûr que non! Et le voilà naviguer vers Tarente.

On doit savoir que saint Catalde est connu pour  des nombreux miracles. Il en avait déjà fait beaucoup  et aussi une fois à Tarente il s'est mis au travail. Toujours selon la légende, en effet, à son arrivée dans la Mer Petite, il a été accueilli par une tempête, mais il ne s'est pas fait troubler et pour la calmer, il a jeté son anneau pastorale dans la mer.   Avec ce geste simple, non seulement la tempête a été calmée, mais dans le point  au l'objet est tombé un "citro" est né, c'est-à-dire une source d'eau douce, aujourd'hui appelée "Anneau de saint Catalde". Cela a été le premier de beaucoup de miracles de saint Catalde dans cette ville, qui  l'a vu devenir son évêque aussi.

Le 8, 9 et 10 de Mai les gens de Tarente célèbrent  leur patron avec une fête magnifique. Le premier jour  une parade en mer de la statue du saint sur un bateau mis à disposition par la Marine Militaire, de la Mer Grande à la Mer Petit, évoque l'arrivée du saint dans la ville et  renouvèle sa bénédiction.  C'est un spectacle que les gens de Tarente et non ne veulent pas perdre et ceux qui n'ont pas le bonheur de s'unir à la parade avec un bateau, participent en observant la parade de le Lungomare.   Voyer défiler le bateau qui porte le saint, suivi par une procession de bateaux plus petits, avec le Château et les feux d'artifice sur le fond font percevoir l'air de fête et l'amour que le peuple de Tarente épreuve pour son patron.


Saint Catalde - procession à terre

En suite il y a les spectacles folklorique et de chant et le long des ruelles du centre ancien on peut rencontrer des postes gastronomiques.   Le dernier jour une autre procession, cette fois à terre, ferme cette période de fête qui honore le saint qui a fait du bien pour cette ville.  

Commenti

Post popolari in questo blog

Impression de Sicile: Palerme

Versione italianaEnglish version
À différence de tous les autres voyages que j'ai fait, soigneusement pensés et organisés en avance, celui-là à Palerme a été tout à fait inattendu.  Bon, on m'a proposé d'y aller deux semaines avant du véritable départ, mais alors je ne savais pas encore si j'aurais pu y aller. La certitude est arrivée une semaine après, 7 jours avant de partir. Quelqu'un pourrait me dire: "Une semaine est plus que sufficent pour s'organiser". Sans doute. Mais une semaine n'a été pas assez pour me préparer à ce que j'aurais rencontré.

Perché festeggiamo Natale il 25 dicembre?

“Ti sei mai chiesta come mai il Natale si festeggia proprio il 25 dicembre?”

Quasi tutti gli anni. Col tempo, con lo studio ho potuto notare come molte, se non tutte, delle feste che celebriamo hanno un’origine lontana, spesso più di quel che si pensi. L’ho notato soprattutto con le feste religiose.  Pensa al giorni d’Ognissanti: è stata sovrapposta a una festa pagana. Anche il Natale è nato così.

Nel Sud di Carlo Levi. Una giornata ad Aliano, tra le case e i calanchi di "Cristo si è fermato ad Eboli"

L’auto corre veloce lungo la statale 598. Per un lungo tratto il nastro d’asfalto costeggia l’Agri, uno dei maggiori corsi d’acqua della Lucania, che dall’entroterra scivola lento fino alle fertili coste dello Jonio. Ma in questo periodo dell’anno, dopo l’arsura dei mesi estivi, è ridotto a poco più di un rigagnolo pietroso. Il Pollino è solo a pochi chilometri, verso sud. Eppure i suoi boschi e la sua frescura non sono che un miraggio, qui. Siamo nel cuore riarso della Basilicata, nel deserto argilloso dei calanchi. Con una curva a gomito la strada comincia la sua salita verso Aliano. Tutt’intorno il paesaggio si increspa, come un mare pietrificato. I calanchi sono fenditure scavate dalle piogge sul terreno friabile e privo di vegetazione. Si susseguono e si ramificano, creano grappoli di terra gialla, alti poche decine di metri, spaccati in gole e burroni, sui quali è impossibile arrampicarsi. Per raggiungere il paese c’è da passare un ponte. Intorno solo il vuoto del precipizio. …