Passa ai contenuti principali

Le Dolmen de Leucaspide



Ce Novembre nous donne des journées chaudes et ensoleillées. On voit hors de la fenêtre et tout suggère une belle excursion.  Comment on peut résister?

Avec ce beau soleil chaud j'ai décidé de prendre mon vélo et de passer une matinée dans la nature, en visitant un site dans les environs du lieu où je vis, que peut-être peu de gens connaissent: le dolmen de Leucaside.



Ce n'est pas un mystère que les Pouilles abritent ces constructions mégalithiques et quelqu'un pourrait même les considérer peu intéressantes.

Ce dolmen est situé en commun de Statte, en province de Tarente, près d'une des fermes les plus grandes de la zone, Accetta Grande (qui est au contraire en commun de Massafra). On doit savoir où aller pour le rejoindre. En effet, après avoir abandonné la route goudronnée, on s'aventure dans un petit bois. Après s'être promené pour un petit bout comme Petit Poucet, le voilà dans un petite clairière.


On ne sait pas beaucoup du point de vue historique, sauf qu'il a été appelé dolmen de Leucaspide ou de Saint Jean ou encore "Table des  Paladins". Ce dernier nom a été donné par la voyageuse anglaise Janet Ross qui a visité Massafra en 1887. En effet, on pensait que sur la table du dolmen les paladins dressassent des banquets, mais on n'a pas des preuves en faveur de cette théorie, si jamais le contraire.


Un chose est sûre: on ne peut pas résister, on doit entrer!  Il s'agit seulement d'une petite pièce avec rien en particulier, mais le couloir devant l'entrée (ou mieux, ce qu'en reste) invite à "s'installer". Il a vraiment quelque chose d'irrésistible! Pour ne pas parler de la nature, du vert du pré, des petites fleurs, plus printanières que automnales, du gazouillement des oiseaux, qui font oublier que peu lointain il y a une route départementale.

Comment on peut rejoindre cette merveille?

Hélas, on doit avoir nécessairement un moyen de transport privé. Comme j'ai déjà dit, j'ai utilisé mon vélo, mais, pour être honnête, même s'il a été une belle expérience, je ne conseillerais pas cette solution.  La route qu'on doit parcourir est assez étroite et, malheureusement fréquentée. En outre, dire que les voitures filent à toute vitesse serait un euphémisme. Il serait très beau avec des parcours ad hoc pour rendre ce lieu accessible pour les moyens non motorisés aussi, mais ça ne dépend de moi.

En tout cas, je peux seulement  remercier ce Novembre si clément, qui m'a donné la possibilité de profiter d'une jolie pause parmi mes choses à faire.


Et vous? Où votre Novembre est en train de vous porter? 

Commenti

Post popolari in questo blog

Impression de Sicile: Palerme

Versione italianaEnglish version
À différence de tous les autres voyages que j'ai fait, soigneusement pensés et organisés en avance, celui-là à Palerme a été tout à fait inattendu.  Bon, on m'a proposé d'y aller deux semaines avant du véritable départ, mais alors je ne savais pas encore si j'aurais pu y aller. La certitude est arrivée une semaine après, 7 jours avant de partir. Quelqu'un pourrait me dire: "Une semaine est plus que sufficent pour s'organiser". Sans doute. Mais une semaine n'a été pas assez pour me préparer à ce que j'aurais rencontré.

Perché festeggiamo Natale il 25 dicembre?

“Ti sei mai chiesta come mai il Natale si festeggia proprio il 25 dicembre?”

Quasi tutti gli anni. Col tempo, con lo studio ho potuto notare come molte, se non tutte, delle feste che celebriamo hanno un’origine lontana, spesso più di quel che si pensi. L’ho notato soprattutto con le feste religiose.  Pensa al giorni d’Ognissanti: è stata sovrapposta a una festa pagana. Anche il Natale è nato così.

Nel Sud di Carlo Levi. Una giornata ad Aliano, tra le case e i calanchi di "Cristo si è fermato ad Eboli"

L’auto corre veloce lungo la statale 598. Per un lungo tratto il nastro d’asfalto costeggia l’Agri, uno dei maggiori corsi d’acqua della Lucania, che dall’entroterra scivola lento fino alle fertili coste dello Jonio. Ma in questo periodo dell’anno, dopo l’arsura dei mesi estivi, è ridotto a poco più di un rigagnolo pietroso. Il Pollino è solo a pochi chilometri, verso sud. Eppure i suoi boschi e la sua frescura non sono che un miraggio, qui. Siamo nel cuore riarso della Basilicata, nel deserto argilloso dei calanchi. Con una curva a gomito la strada comincia la sua salita verso Aliano. Tutt’intorno il paesaggio si increspa, come un mare pietrificato. I calanchi sono fenditure scavate dalle piogge sul terreno friabile e privo di vegetazione. Si susseguono e si ramificano, creano grappoli di terra gialla, alti poche decine di metri, spaccati in gole e burroni, sui quali è impossibile arrampicarsi. Per raggiungere il paese c’è da passare un ponte. Intorno solo il vuoto del precipizio. …